rechercher

Bienvenue!

Front page banner

Aider les travailleuses et travailleurs qui ont des enfants ayant des besoins spéciaux à surmonter les obstacles

Les programmes Besoins spéciaux et Aller de l'avant fournissent des ressources et du soutien aux travailleuses et travailleurs des postes qui ont des enfants ayant des limitations fonctionnelles. Ils sont offerts aux membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes et du Syndicat des employés des postes et des communications (Alliance de la fonction publique du Canada). Le programme Besoins spéciauxs'adresse aux familles comptant de jeunes enfants; le programme Aller de l'avant, aux parents d'enfants majeurs ayant des besoins spéciaux. La vie est plus exigeante lorsqu'on travaille et qu'on a un enfant ayant des besoins spéciaux. Découvrez comment ces programmes peuvent vous aider, vous et votre famille.

Faire face à l'anxiété de la rentrée des classes

children class classroom 1720186 copy

Les sentiments d'anxiété sont normaux et attendus chez les enfants et les adolescents qui retournent à l'école, qui changent d'école ou qui entrent au jardin d'enfants pour la première fois. Cette transition peut être stressante et perturbante pour toute la famille.

Dans les jours précédant l'école, votre enfant anxieux peut s'accrocher, pleurer, faire des crises de colère, se plaindre de maux de tête ou d'estomac, se replier sur lui-même, plaider ou marchander, et devenir irritable ou en colère.

Les inquiétudes sont courantes. Les enfants et les adolescents anxieux s'inquiètent de nombreux problèmes liés à l'école, comme les professeurs, les amis, l'intégration et/ou l'éloignement de leurs parents. Voici quelques inquiétudes courantes :


Continue reading

Parler de l'anxiété à votre enfant

affection attachment baby 1027931Les enfants et les adolescents peuvent ne pas reconnaître que ce qu'ils ont vécu est de l'anxiété. Certains jeunes pensent que la façon dont ils se sentent et agissent est normale ou attendue. Souvent, les jeunes trop studieux ou perfectionnistes croient qu'il est raisonnable d'étudier pendant des heures, de garder leur chambre aussi propre qu'une épingle, ou de se laver les mains à l'excès après chaque activité. D'autres jeunes pensent que quelque chose "cloche" chez eux.

Les enfants peuvent se concentrer sur les symptômes physiques de l'anxiété (par exemple, les maux d'estomac). Les adolescents peuvent penser qu'ils sont bizarres, faibles, hors de contrôle ou même qu'ils deviennent fous ! Ces pensées peuvent les rendre encore plus anxieux et gênés. Fournir des informations précises sur l'anxiété peut réduire la confusion ou la honte. Expliquez que l'anxiété est une expérience courante et normale, et qu'elle peut être gérée avec succès ! Vous pouvez le faire en 3 étapes claires. Une fois que votre enfant aura compris cette information, il se sentira plus motivé pour gérer son anxiété.

Étape 1 : Encouragez votre enfant à parler de ses inquiétudes et de ses craintes.  

Commencez par décrire une situation récente où vous avez observé des signes d'anxiété chez votre enfant.

"Hier, quand Sarah est venue, tu semblais très calme et tu t'es assise à côté de moi. On aurait dit que tu étais un peu nerveuse d'avoir un visiteur dans notre maison. Comment était-ce pour toi?" Ou encore : "J'ai remarqué que tu traînais à la maison le week-end et que tu ne semblais pas vouloir sortir comme ton frère le fait. Qu'est-ce qu'il y a ?"

Continue reading

Mieux-Être Canada

 

 De l’aide en un seul clic 

Soutien en santé mentale et consommation de substances pour les personnes au Canada et les Canadiens à l'étranger. Toujours gratuit et virtuel, 24/7.

Screen_Shot_6.png

Copyright © 2006-2022 STTP/SEPC-AFPC.
Tous droits réservés.
Conception de site web : RalphDillon.com