Aider les travailleuses et travailleurs

qui ont des enfants ayant des besoins
spéciaux à surmonter les obstacles

Informations trompeuses sur la qualité du service à Postes Canada

25 novembre 2008
Négociations avec Postes Canada

Communiqué

Ottawa – Postes Canada fournit des informations trompeuses au sujet de la qualité des services postaux pendant la présente grève de plus de 2 000 membres de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC).

« Nous savons très bien que les volumes de courrier sont à la baisse et que cette grève nationale entraîne de nombreux retards, » déclare le président national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, Denis Lemelin. « Cela signifie que les Canadiennes et Canadiens obtiennent des services de livraison ailleurs et que Postes Canada enregistre une baisse de revenues. »

Selon des rapports que le syndicat reçoit de ses piquets de grève dans toutes les provinces, les chauffeurs de camion membres du STTP traversent les lignes de piquetage très lentement et avec beaucoup d’attention. Ils prennent aussi le temps d’écouter attentivement toutes les informations qui leurs sont communiquées par les grévistes.

« C’est difficile de croire qu’une organisation comme Postes Canada puisse fonctionner normalement lorsqu’elle est privée des services de plus de 2 000 de ses employés, » déclare le président national de l’AFPC, John Gordon.

Selon Gordon, le travail des membres de l’AFPC à Postes Canada est essential au maintien d’un service de livraison du courrier qui soit rapide et fiable. Il met les Canadiens et Canadiennes en garde contre des retards possibles dans la livraison du courrier pendant la période des Fêtes qui doit commencer dans deux semaines.

Gordon accueille avec plaisir l’appui des confrères et consoeurs du STTP, l’autre syndicat d’importance à Postes Canada, et rappelle aux grévistes qu’ils peuvent compter sur l’appui de leurs consoeurs et confrères de l’AFPC de toutes les régions du pays.

Les membres de l’AFPC ont déclenché la grève chez Postes Canada parce que leur employeur veut leur imposé un système d’invalidité de courte durée qui serait régi par une société d’assurance et qui leur enlèverait des congés de maladie durement gagnés.

La convention collective conclue entre l'AFPC et Postes Canada est expirée depuis le 31 août 2008. Les négociations ont commencé le 4 juin 2008. Les membres du syndicat ont voté à 88 % pour la grève.

Renseignements:
Alain Cossette, Communications AFPC 613-560-4317